CdC : Au TP Mazembe et au FUS Rabat d’en profiter


En ballottage favorable après le nul ramené de l’extérieur en demi-finale aller, le TP Mazembe contre l’Etoile du Sahel et le FUS Rabat face au MO Bejaia tenteront de valider dimanche leur billet pour la finale de la Coupe de la CAF.

Quel suspense à 90 minutes (ou plus…) du verdict final ! En ramenant un match nul de leur déplacement lors des demi-finales aller de la Coupe de la CAF, le TP Mazembe et le FUS Rabat ont pris une petite option pas suffisante toutefois pour fermer la porte à tous les scénarios avant la manche retour au programme ce dimanche.
Fort du 1-1 ramené de Tunisie face au tenant du titre, l’Etoile du Sahel, le TPM compte bien briguer une participation à une 10e finale continentale. "On est à un moment clé, les demi-finales, véritable tournant et sans doute le moment le plus important de la saison, car c’est maintenant que la décision va se faire. Il est impératif de continuer à gagner si l’on veut soulever de nouveaux trophées", a prévenu le gardien Robert Kidiaba, titulaire surprise à l’aller et qui devrait l’être également au retour, sur le site officiel du club. Après les multiples occasions ratées à l’aller et malgré le contexte tendu en RD Congo, les Corbeaux de Lubumbashi compteront cette fois sur leur public pour refaire le même match avec l’efficacité en plus. Face à une ESS toujours privée du patron de sa défense centrale, Ammar Jemal, le pari est jouable, même si les Tunisiens auront sans doute à cœur de livrer une plus belle partie qu’à l’aller.

Regragui et Sandjak promettent des buts
Un objectif que partageront également le FUS Rabat et le MO Bejaia qui se sont quittés sur un 0-0 à l’aller en Kabylie. Et à écouter les deux entraîneurs, aucun risque de voir le même résultat et une qualification jouée aux tir au but ce dimanche. "Force est de reconnaître que le nul vierge arrange beaucoup plus les affaires de l’adversaire, qui pourrait se qualifier en finale rien qu’en faisant match nul, par un but partout", note ainsi l’entraîneur marocain, Walid Regragui auprès de l’APS. "On va jouer l’attaque à outrance, étant donné que le match se jouera chez nous et que nous serons dans l’obligation de scorer pour nous qualifier."
Privé de son défenseur central, Mohamed Lakhdari, suspendu après son expulsion à l’aller, l’entraîneur du MOB, Nasser Sandjak, ne dit pas autre chose. "Ce sont les Marocains qui auront la pression devant leurs fans car ils devront faire le jeu, et ce sera à nous d’en profiter. Sincèrement, il y a de la place pour aller marquer des buts, on se souvient des dix dernières minutes à domicile, car on avait osé et on s’est créé des occasions de scorer. Je vous le dis on va oser et on va les mettre en difficulté", a promis le technicien algérien sur le site de la CAF. Il ne reste plus qu’à appliquer ces beaux principes !

Fourni par Blogger.