CdC : Une finale TP Mazembe-MO Bejaia !


Même s’ils ont enregistré un nouveau match nul ce dimanche en demi-finale retour de la Coupe de la CAF, le TP Mazembe et le MO Bejaia, qui revient de très loin, ont validé leur billet pour la finale de la compétition. L’Etoile du Sahel, tenant du titre, et le FUS Rabat, considéré comme un outsider, s’arrêtent en revanche ici.

- TP Mazembe 0-0 Etoile du Sahel
Le tenant du titre à la trappe ! Sans s’incliner, l’Etoile du Sahel a été éliminée en demi-finale retour de la Coupe de la CAF ce dimanche en raison de la règle du but à l’extérieur après avoir partagé les points au Kamalondo face au TP Mazembe (0-0, après le 1-1 de l’aller). Dans un match ouvert, les deux équipes ont eu des occasions, avec un avantage pour les Congolais mais les imprécisions des attaquants et le grand match des deux gardiens n’ont pas permis de voir le score évoluer, Gbohouo effectuant notamment un retour victorieux dans les buts des Corbeaux de Lubumbashi après sa mise à l’écart remarquée de l’aller.
L’action la plus chaude aura été à mettre à l’actif des hommes d’Hubert Velud mais le but de Bolingi a été annulé pour un hors-jeu litigieux. Sans conséquence puisque le champion d’Afrique valide son billet pour la finale. Les Tunisiens pourront en revanche nourrir quelques regrets notamment sur un raté d’Acosta en fin de partie.


- FUS Rabat 1-1 MO Bejaia
En finale, le TPM retrouvera le MO Bejaia qu’il a déjà affronté en phase de groupes. Et pourtant, il s’en est fallu de peu pour que les Algériens, véritables miraculés, ne soient pas du rendez-vous.
En ballotage plutôt défavorable après leur 0-0 de l’aller, les Crabes doivent uniquement leur salut à la règle du but à l’extérieur et du match nul (1-1) décroché sur le fil dimanche sur le terrain du FUS Rabat après le 0-0 de l’aller. Après un poteau de chaque côté en première période, les hommes de Walid Regragui ont poussé au retour des vestiaires et après un superbe arrêt de Rahmani, le champion du Maroc est parvenu à trouver la faille par Nahiri (72e) à la conclusion d’un cafouillage dans la surface.
Alors que les hommes de Nasser Sandjak semblaient très mal embarqués c’est finalement l’emblématique Rahal qui égalisait à la 90e pour offrir la qualification aux Kabyles in extremis et non sans une dernière frayeur avec un dégagement sur le poteau de Betrongal ! Pour sa première participation à une compétition continentale, le MOB rejoint directement la finale malgré ses soucis financiers et les nombreux départs enregistrés durant la saison. Un sacré exploit, mais il en faudra un nouveau pour surprendre les Corbeaux de Lubumbashi qui disputeront quant à eux leur 10e finale africaine !

Fourni par Blogger.