Mario Balotelli, nouveau patron à Nice




Mario Balotelli, international italien, est arrivé en grande pompe en fin de mercato estival à l’OGC Nice. L’attaquant transalpin est LA bonne pioche des Niçois car il a marqué quatre buts en deux matchs de Ligue 1.


Mario Barwuah Balotelli est l’enfant terrible du football italien. Reconnu pour son talent, il est également connu pour ses frasques. Cet été, alors que Liverpool, avec qui il était sous contrat, veut le pousser vers la sortie, aucun club ne semble vouloir donner sa chance à l’attaquant italien d’origine ghanéenne.

OGC Nice, le pari

Le 31 août, le jour de la fin du mercato, Nice annonce deux arrivées, l’international marocain Younès Belhanda et surtout l’international italien Mario Balotelli. L’attaquant transalpin est une réelle surprise tant son nom flottait dans l’air pour représenter de grands clubs italiens et finalement il a choisi l’OGC Nice.

« Super Mario » est transféré, Liverpool ne voulait plus s’encombrer de prêts avec l’Italien, et signe un contrat d’un an avec le club niçois, une trajectoire qui ressemble à celle de l’attaquant Hatem Ben Arfa, aujourd’hui au Paris Saint-Germain.


Nice se spécialise dans les joueurs qui veulent relancer leur carrière et ça marche. Après Hatem Ben Arfa, c’est au tour de Younès Belhanda et Mario Balotelli. Leurs débuts sont en tout cas fracassants. L’international marocain a marqué un but et délivré deux passes décisives tandis que l’international italien a déjà marqué quatre buts en seulement deux rencontres. Un duo qui promet et qui a déjà placé Nice en tête du championnat de France.

Mario Balotelli, un diamant à polir

Âgé de 26 ans, l’international italien est encore un diamant à polir. Après un début de carrière terrible où il enchaîne les buts et où il passera par l’Inter de Milan, Manchester City ou encore le Milan AC, la machine s’enraye. Si jusqu’à son arrivée à Liverpool, alors âgé de 24 ans, on lui laisse faire ce qu’il veut, les choses vont changer et se corser pour l’Italien.

Tous les écarts de conduite comme les sorties nocturnes, les retards à l’entraînement et le manque d’implication rattrapent Mario Balotelli qui n’arrive pas à s’y habituer. Deux saisons blanches s’en suivent pour l’attaquant avec Liverpool (2014/2015) et en prêt au Milan AC (2015/2016).

Même au sein de la sélection italienne, Mario Balotelli a perdu son statut d’intouchable depuis le Mondial 2014. Présent à l’Euro 2012 en Pologne et en Ukraine, et également au championnat du monde au Brésil en 2014, l’attaquant transalpin ne portera plus le maillot de la « Squadra Azzurra ». Une bonne saison avec Nice pourrait certainement donner des idées au nouveau sélectionneur de l’Italie, Giampiero Ventura.

« Super Mario », une vie pas toujours facile

Né le 12 août 1990 à Palerme, en Italie, de parents ghanéens, il doit être soigné d’une malformation abdominale. Après plusieurs opérations, Mario Balotelli récupère peu à peu mais ses parents, Thomas et Rose Barwuah, aux moyens limités, décident de demander l’aide des services sociaux.

Il est confié à la famille Balotelli qui habite à Brescia. Durant la semaine il habite chez les Balotelli et les week-ends il retourne chez sa famille biologique. Toutefois il finit par s’installer définitivement chez Francesco et Silvia Balotelli. Depuis cette époque, l’attaquant transalpin a une relation assez compliqué avec ses parents biologiques, les accusant même de réapparaître seulement quand il est devenu une star.

Naturalisé italien à 18 ans, car il n’a pas été adopté par la famille Balotelli, l’attaquant a toujours été un personnage à part et sans aucune limite. Il a reconnu à plusieurs reprises qu’il voulait remporter le Ballon d’or, et qu’il était un génie du football.

En tout cas, en ce moment, c’est Nice qui se frotte les mains. Mario Balotelli a marqué deux buts lors de la victoire niçoise, 3-2 face à Marseille, et à nouveau deux réalisations lors du match remporté 4-0 face à Monaco. Deux rencontres importantes pour les Aiglons car il s’agit de deux derbys du Sud, surement les duels qui comptent le plus pour les supporters.

Mario Balotelli marque les esprits, fait trembler les filets et permet à la Ligue 1 d’être une vitrine pour les stars en manque de temps de jeu. Pour l’instant tout va pour le mieux, l’attaquant italien a déjà planté 4 banderilles et l’OGC Nice est sur le fauteuil de leader de la Ligue 1 avec un point d’avance sur les clubs aux budgets colossaux que sont le Paris Saint-Germain, quadruple champion de France en titre, et l’AS Monaco.



Fourni par Blogger.