AC Milan, Gianluca Lapadula surnommé le "Jamie Vardy italien"

AC Milan, Gianluca Lapadula surnommé le "Jamie Vardy italien"



Méconnu du grand public il y a quelques mois, Gianluca Lapadula commence à briller à l'AC Milan et en Serie A. À 26 ans, l’attaquant italien connaît une ascension fulgurante sim...
Été 2016, un inconnu débarque à l’AC Milan. Son nom : Gianluca Lapadula. Avec un statut de meilleur buteur de Serie B la saison dernière avec Pescara, l’attaquant n’a jamais foulé les pelouses de l’élite. Acheté 9 millions d’euros, ses débuts s’annoncent difficiles dans un club en quête de renouveau. Le joueur de 26 ans connaît un début de saison compliqué dans l’ombre de Carlos Bacca. Son homologue flambe d’entrée avec un triplé dès la 1ère journée contre le Torino (4-3). Mais désormais, l’attaquant colombien endure un passage à vide, son dernier but remonte à début octobre. L’occasion pour Gianluca Lapadula de saisir sa chance, lui qui devait se contenter de quelques miettes. En 5 titularisations, l’ancien de Pescara s’est offert 4 réalisations et a déjà conquis le cœur des Tifosis. Une consécration pour ce joueur qui revient de loin. 
Le "Jamie Vardy italien"
Né à Turin d'un père italien et d'une mère péruvienne, Gianluca Lapadula, a débuté sa formation dans les équipes de jeunes de la Juventus avant de se faire recaler à l’âge de 14 ans. Persévérant, l’attaquant a continué son itinéraire atypique dans les divisions inférieures. D’abord Trévise, Pro Vercelli, Ivrea puis à Parme où il n’aura jamais mis les pieds. Ce dernier le prêtera à sept clubs en six ans entre 2009 et 2015. Le joueur a ainsi connu Cesena ou encore Frosinone sans pour autant se faire remarquer.  
Gianluca Lapadula a également découvert un nouveau championnat, celui de la Slovénie avec le ND Gorica lors de la saison 2013-2014. C’est à partir de ce moment que le natif de Turin a commencé à enchaîner les buts. Après 14 réalisations en 32 matches et la Coupe de Slovénie remportée, l’attaquant est retourné en Italie au Teramo en troisième division. Encore prêté par Parme, Lapadula attire les convoitises à 24 ans. Acteur majeur de la montée du club en Serie B avec 21 buts inscrits, Lapadula et ses coéquipiers se voient finalement refuser la promotion pour un scandale de matchs truqués. Pire, le joueur s’est retrouvé sans équipe suite à la faillite de son club propriétaire, Parme , en 2015. 



L’ascension
C’est alors que l’entraîneur de Pescara , Massimo Oddo, est intervenu. L’ancien joueur de l’AC Milan avait promis un dispositif de jeu autour de l’attaquant. Un pari réussi. Lapadula explose littéralement. Auteur de 27 buts, l’attaquant est devenu le meilleur buteur du championnat et a offert à son équipe la montée en Serie A. Celui que l’on surnomme "Sir Gianluca", en hommage à Sir William Wallace, héros médiéval et artisan de l’indépendance de l’Écosse, joué par Mel Gibson dans "Braveheart", ne cache pas son admiration pour ce valeureux modèle, qui l’encourage à entretenir l’abnégation dont il a fait preuve jusqu’à présent. "Parce que ma qualité, c’est de me battre sur tous les ballons, de marquer des buts et de ne pas vouloir en prendre. Je donne tout et je peux mourir sur chaque ballon" , avait-il déclaré. 

La confirmation
Malgré les appels de Leicester ou encore de toute l’Italie dont la Juventus de Turin, Gianluca Lapadula a décidé de signer à l' AC Milan . À 26 ans, la marge de manœuvre est réduite. Mais les Tifosis l’adorent. Un style certes inélégant mais combatif, téméraire avec une soif de marquer, c’est ce qu’apprécient les supporters. Un sens du but comparé à l’illustre Pippo Inzaghi. Il peut être celui qui peut briser la malédiction du numéro 9 chez les Rossoneri. Pato, Alessandro Matri, Fernando Torres, Mattia Destro et Luiz Adriano ont tous échoué. Des divisions inférieures en passant par la Slovénie, Gianluca Lapadula est désormais sous les projecteurs et sa détermination reste intacte. "L’objectif est de ramener le Milan là où il doit être, sur la scène européenne. Je n’ai pas d’objectifs personnels, ce qui compte, c’est l’engagement et la mentalité. Je donnerais tout pour ce maillot."


Fourni par Blogger.