Coupe du Monde des clubs : un grand Ronaldo offre au Real un nouveau titre

Coupe du Monde des clubs : un grand Ronaldo offre au Real un nouveau titre


Le Real avait l'occasion de garnir son palmarès ce dimanche ce matin. Zinedine Zidane et ses joueurs rencontraient l'équipe japonaise des Kashima Antlers en finale de la Coupe du Monde des clubs. Les ESpagnols ont eu besoin de prolongations mais ils se sont imposés (4-2).


Ce dimanche matin, le Real Madrid tentait de remporter un nouveau titre et affrontait les Kashima Antlers, l’équipe surprise japonaise qui a fait tomber l’Atlético Naciola, vainqueur de la Copa Libertadores. Dès le début de la rencontre, les hommes de Zinedine Zidane mettaient le pied sur le ballon et tentaient de créer le surnombre sur les côtés pour tromper une équipe nippone bien en place et dont le bloc se déplaçait bien latéralement. Mais ce n’était pas suffisant pour bloquer les offensives de la Casa Blanca. Ainsi, suite à un énième renversement de jeu, le centre de Lucas Vazquez était renvoyé vers Modric. Le milieu de terrain international croate tentait sa chance de l’extérieur de la surface, légèrement sur la droite, sa frappe était repoussée dans les pieds de Karim Benzema qui n’avait plus qu’à pousser le cuir au fond des filets (1-0, 9e).
Presque dans la foulée, Lucas Vazquez se retrouvait, suite à une belle percée de Toni Kroos, aux alentours de la surface, mais il envoyait sa frappe dans les airs (14e). Casemiro puis Benzema suite à un sublime une-deux avec Lucas Vazquez (28e) auraient pu corser l’addition, mais leur tentative ne trouvait pas le chemin des filets. Mais à force de ne pas marquer le but du break, on se fait rejoindre ! Ainsi sur l’une des rares attaques des Kashima Antlers, Shoma côté gauche centrait, Shibasaki avait le temps de contrôler, de se frayer un chemin au milieu de la défense madrilène qui faisait un sublime mannequin challenge (notamment Raphaël Varane), et d’égaliser (1-1, 44e).

Zidane peut remercier Ronaldo

Au retour des vestiaires, les Espagnols reprenaient leur marche en avant et sur corner, l’inévitable Sergio Ramos était tout proche de redonner l’avantage aux siens d’une tête lobée (48e).Mais définitivement, cette équipe nippone était bien étonnante. Sur une sorte de contre, Shibasaki récupérait le cuir et, grâce à une erreur de Sergio Ramos, envoyait une frappe du gauche qui tournait suffisamment pour être hors de portée de Navas (1-2, 52e).C’était alors le moment pour le Real Madrid de se rebeller. Lucas Vazquez pénétrait dans la surface et se faisait faucher par Shuto (58e). Cristiano Ronaldo ne se faisait évidemment pas prier pour transformer la sentence (2-2, 59e).
Puis c’était devenu une rencontre à sens unique avec une défense japonaise totalement acculée sur son but, les dix joueurs de la Casa Blanca évoluant la majeure partie du temps dans la moitié de terrain adverse (75e). Bien lancé par Karim Benzema, Ronaldo butait une nouvelle fois sur le portier nippon (81e) ! Mais Kashima ne disait pas son dernier mot et Fabricio, qui était rentré peu avant envoyait une frappe lourde bien détournée par Keylor Navas (88e).Aucune des deux équipes ne parvenait à faire la différence. Elles étaient donc parties pour une prolongation.
Il ne fut pas longtemps au Real Madrid pour reprendre l’avantage. Sur un amour de passe de Benzema, Ronaldo, parti à la limite du hors-jeu, se retrouvait seul face au portier de Kashima (3-2, 98e). Mais l’équipe nippone ne disait pas son dernier mot et, sur un coup franc, Yuma s’élevait plus haut que tout le monde et envoyait le ballon sur la transversale (101e) ! Et CR7 allait y aller de son triplé ! Sur une frappe totalement manquée de Kroos, le cuir revenait dans les pieds du Ballon d’Or qui propulsait la balle sous la barre (4-2, 105e). Grâce à cette victoire, Zinedine Zidane s’offre un troisième titre en moins d’un an avec la Ligue des Champions, la Supercoupe d’Europe et donc la Coupe du Monde des clubs !



Fourni par Blogger.