FC Metz va fermer la tribune Est Basse du Stade Saint-Symphorien

FC Metz va fermer la tribune Est Basse du Stade Saint-Symphorien 



Le FC Metz va fermer la tribune Est Basse du Stade Saint-Symphorien après les jets de pétards.


Pour préparer au mieux le passage de son club devant la commission de discipline de la Ligue, ce jeudi soir, à la suite des jets de pétards contre le gardien de l'OL, Anthony Lopes, et le médecin du club rhôdanien, qui ont provoqué l'arrêt de Metz - Lyon samedi dernier, le président lorrain, Bernard Serin, a annoncé sur le site officiel du club une décision forte : la fermeture de la tribune Est Basse du stade Saint-Symphorien, d'où ont été lancés les pétards. «En concertation avec les autorités publiques locales, nous avons ainsi décidé de procéder à la fermeture complète de la Tribune Est Basse du Stade Saint-Symphorien jusqu'à nouvel ordre.»

Cela influencera-t-il la décision de la commission de discipline de la Ligue, qui aurait au départ l'intention de prononcer la fermeture à titre conservatoire de toute la tribune Est ? Ce serait pour les réceptions de Toulouse, le 14 décembre en Coupe de la Ligue et de Guingamp, le 21, en L1, en attendant l'instruction du dossier qui sera effectué par l'enquêteur nommé jeudi soir afin de déboucher sur des décisions en janvier concernant le match (à rejouer ou donné gagnant 3-0 à Lyon), ainsi que les amendes et les huis clos éventuels.
En attendant, le club détaille : «Une commission sera constituée, qui aura pour mission d'étudier toutes les mesures nouvelles et innovantes à mettre en œuvre, aussi bien en termes d'infrastructures et de travaux, que de modalités de commercialisation de la billetterie et de contrôles numériques aux entrées, pour maximiser la sécurité à Saint-Symphorien déjà très importante et dépasser les exigences règlementaires habituelles, que notre club et notre enceinte respectent pleinement mais qui ne paraissent plus suffisantes, au regard du comportement actuel de certains individus. La Tribune Est Basse sera fermée jusqu'à la mise en œuvre effective des mesures décidées par cette commission. Les personnes titulaires d'un abonnement dans cette tribune, ou y ayant acheté un billet pour l'un des matches à venir du FC Metz, se verront proposer sans surcoût un replacement automatique dans d'autres tribunes.»
Ainsi, le groupe Ultras «Horda Frenetik», est clairement dans le viseur, même si l'individu de 23 ans interpellé et mis en garde à vue mercredi pour le jet d'un des pétards, a déclaré ne pas en être membre. «L'association Horda Frénétik, qui n'a pas réussi à faire respecter la Charte des Supporters du FC Metz par ses membres ou par ses sympathisants, ce qui s'est illustré par la recrudescence ces dernières semaines d'incidents en Tribune Est Basse, n'est plus, à compter de ce jour, reconnue par le FC Metz comme un groupe officiel de supporters
Pour prévenir l'extension d'incidents à la tribune Ouest Basse, où se trouvent d'autres groupes ultras (Génération Grenat et Gruppa en particulier), le club a aussi décidé de modifier les modalités de vente de billets pour accéder à celle-ci, avec un passage obligatoire par la billetterie en ligne du club et une déclinaison détaillée de son identité. Cette méthode sera aussi appliquée pour «les billets donnant accès aux secteurs visiteurs des stades de L1».



Fourni par Blogger.