Ligue 1 : Gomis sort l’OM du brouillard

Ligue 1 : Gomis sort l’OM du brouillard


Dans un brouillard épais, Marseille est allé chercher son premier succès l'extérieur cette saison en Ligue 1 en dominant Dijon 2-1, grâce à un but en toute fin de rencontre de Gomis


Après le brouillard vient le beau temps pour l’OM. Victimes d’une météo capricieuse en Bourgogne, les Marseillais ont finalement joué ce samedi en début d’après-midi et l’ont emporté sur la pelouse de Gaston-Gérard à Dijon 2-1, avec le premier but en professionnel de Maxime Lopez. Avec ce premier succès à l’extérieur de la saison, les troupes de Rudi Garcia viennent confirmer leur belle victoire obtenue le week-end passé face à Nancy et se hissent enfin dans la première moitié de classement avec une 8e place provisoire. Avec un peu plus de lucidité et de meilleurs choix dans la zone de vérité, ils auraient même pu s’offrir un succès plus probant. Il y a du mieux donc mais ils ont aussi subi la rencontre en seconde période et ont fini par se faire peur sans ce but de Gomis au bout du temps réglementaire.
Car Dijon est une équipe joueuse en ce début de championnat. Malgré son statut de promu, le DFCO ne refuse pas le jeu et prend souvent beaucoup de risques à l’image de son nul arraché à Caen il y a une semaine. Ce fut encore le cas sur le pré face à Marseille où le duo offensif Tavares-Diony a de nouveau causé des soucis à son adversaire. Encore privé de Lassana Diarra, Rudi Garcia reconduisait le même onze que face à Nancy. Cela fonctionnait dès le début de la rencontre avec une première tentative de Thauvin (3e). Le meilleur Marseillais depuis le début de la saison donnait le ton à une rencontre où il allait de nouveau briller.

Marseille se fait peur en seconde période

Trois minutes plus tard, après une récupération haute, il héritait d’un ballon de Gomis, percutait et trouvait Lopez qui devançait la sortie de Reynet pour marquer son premier but (0-1, 6e). L’OM dominait cette première mi-temps mais manquait de grosses opportunités, à l’image de cette double tentative de Vainqueur et Gomis repoussée successivement par Reynet et Chafik (28e), ou encore cette percée de Sakai qui offrait une véritable balle de but à Gomis incapable de cadrer sa reprise seul face au but vide (41e). Dijon profitait de ce sursis laissé par son adversaire pour lui aussi se montrer dangereux. Pelé sauvait son but à plusieurs reprises comme sur ces frappes d’Abeid (27e) et de Sammaritano (45e+1) alors que Lees-Melou n’avait pas accroché le cadre (30e).
Dans un brouillard de plus en plus épais en seconde période, les Bourguignons assiégeaient le but de Pelé avec notamment un Sammaritano intenable sur son côté gauche. Sakai intervenait in extremis avant que l’ancien Auxerrois n’arme sa frappe (47e). C’est ensuite Vainqueur qui contrait sa frappe à bout portant (49e). Chafik se présentait à son tour mais encore une fois un pied marseillais contrariait les plans dijonnais (52e). Tavares tentait sa chance à son tour sans trouver le cadre (54e). Le danger se précisait sur le but marseillais et bien sûr la défense finissait par craquer. Si Pelé stoppait Lees-Melou (73e), il ne pouvait rien sur ce coup-franc d’Abeid (1-1, 78e). Revenu au score, Dijon s’arrêtait de jouer paradoxalement. Les occasions se faisaient plus rares mais c’était sans compter sur cet exploit individuel de Bouna Sarr qui déposait son centre pour le pied gauche de Gomis (1-2, 87e). La remontée se poursuit.
Fourni par Blogger.