Ramos sauve encore le Real Madrid

Ramos sauve encore le Real Madrid



Mené 1-2 à la 84e, le Real a battu le Deportivo La Corogne grâce à un but de Ramos. Avec 35 matches sans défaite, l'équipe de Zidane bat le record d'invincibilité du club qui datait de 1989.


C’est sans aucun membre de la BBC titulaire d’entrée que le Real Madrid accueillait le Deportivo La Corogne sur la pelouse du Santiago Bernabéu ce soir. Mondial des Clubs oblige, Zinedine Zidane avait ainsi décidé de donner du repos à plusieurs de ses cadres. On retrouvait donc une composition bien remaniée, avec Morata et Asensio alignés devant, pendant que James enchaînait sur une nouvelle titularisation. De son côté, le Deportivo réalise une première partie de saison inquiétante, pointant à la 16e place du classement, même si les Galiciens ont écrasé la Real Sociedad 5-1 lors de leur dernière rencontre de championnat.
D’entrée, le Real Madrid affichait des ambitions clairement offensives, pendant que le Depor pressait assez haut et tentait à chaque fois de trouver Florin Andone dans la profondeur. Il fallait attendre la 16e minute pour assister à la première réelle occasion des Merengues, sur un centre d’Asensio qui a créé la panique dans la surface galicienne, Morata et James ayant été à deux doigts de reprendre à bout portant devant Tyton. Sergio Ramos manquait lui le cadre de peu sur coup-franc (26e). Mais le Deportivo avait des arguments, et Celso Borges obligeait Navas à sortir une belle main (29e). Dans la foulée, James Rodriguez manquait son un contre un face au portier rival (29e) ! Borges lui, était toujours aussi dangereux, et cette fois, sa tête touchait le poteau des cages défendues par son compatriote (35e) !

Sergio Ramos, encore et encore

Il faut dire que le Deportivo était bien en place, et les rares fois où la charnière composée de Sidnei et Albentosa était prise à défaut, les joueurs offensifs merengues se montraient maladroits devant les buts. Mais la qualité individuelle des Madrilènes allait rapidement faire la différence. Alvaro Morata catapultait une belle frappe de l’extérieur de la surface au fond des filets (1-0, 50e) ! Les troupes de Zidane avaient fait le plus dur en ouvrant la brèche. Ou du moins c’est ce qu’ils pensaient... Le Deportivo allait rapidement sonner le Bernabéu. Joselu, par ailleurs passé par le Real Madrid, crucifiait les Madrilènes d’un véritable missile en lucarne (1-1, 62e).
Et ce n’était pas fini, puisque dans la foulée, il faisait encore parler la poudre, après un bon centre de Florin Andone, avec un peu de réussite puisqu’il plaçait le ballon entre les jambes de Navas (1-2, 64e). Dès lors, les Madrilènes ont commencé à lancer des assauts incessants, mais la bande des James, Lucas ou Morata avait du mal à se trouver dans les derniers mètres, pendant que les Galiciens continuaient de montrer les crocs sur contre-attaque. Mais tous ces centres dans la boîte allaient finir par être payants. Lucas adressait un superbe centre pour Mariano qui l’envoyait au fond, de l’épaule (2-2, 84e). Et une énième fois, Sergio Ramos enfilait sa cape de héros et s’envoler dans les airs pour la propulser au fond des filets de la tête, sur corner (3-2, 92e). Avec cette victoire, le Real Madrid reprend six points d’avance sur le Barça, et Zidane bat le record de Leo Beenhakker avec 35 rencontres de rang sans perdre avec la Maison Blanche !
Fourni par Blogger.